Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    LE LOCOTRACTEUR Y BE 15053

    Page précédente:
    "Le contrôle technique "
    Retour vers Chambéry
    Sauf mention contraire, photos Benoît DELAHAYE - Textes Georges JENNY
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    Page suivante:
    "Le point travaux"
    Juin - juillet 2008
    Le retour du Y BE 15053 à Chambéry: un rêve devenu réalité !

    Mais avant toute chose, petit rappel de la situation: le locotracteur Y BE 15053 passa le 10 juin dernier, une visite technique destinée à obtenir l'autorisation de rouler sur les voies de RFF.

    Nous avons vu, Page précédente, que le contrôle était positif et les cotes largement dans les tolérances.

    Le loco Y BE 15053
    Le Y BE 15053 à son arrivée à Pontcharra alors qu'il était encore immatriculé à la SNCF. (Photo Michel MOULIN)

    Le Y BE 15053 est officiellement autorisé à rouler comme marchandise, sur le réseau de RFF.

    Il nous restait qu'à attendre le bon vouloir du transporteur spécial pour acheminer par la route le locotracteur de Pontcharra à la zone industrielle de Chambéry et le moyen de le rapatrier au dépôt de la part de Fret SNCF.
    Lundi 23 juin 2008
    Opération transport routier de Pontcharra à la ZI de Chambéry,
    par l’Entreprise spécialisée MARQUET de Mions (69780)
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir

    Les manoeuvres pour la mise en position parfaite de la remorque à l’extrémité des rails de l’ex CFTB.

    Dans quelques instants, le locotracteur va quitter les rails, une première pour lui !

    Une fois sur le plateau, le chauffeur l’arrime aux points d’ancrages de la remorque. Photo Michel MOULIN.

    Mesure de la hauteur exacte afin de déterminer le parcours. Moins de 4,50 m ? Ce n’est pas un transport exceptionnel: direction l’autoroute.

    Images peu ordinaires pour les usagers...
    Photo Michel MOULIN.

    ... de l’autoroute Grenoble-Chambéry !

    Arrivée sur le site de l’usine Alpina: direction les voies de l’embranchement particulier pour déchargement.

    Les 3 éléments de la rampe sont déchargés grâce à la grue télescopique qui équipe le tracteur routier.

    Pour l’assemblage des éléments, tout le monde donne un coup de main...

    ... même les photographes !
    Photo Michel MOULIN.

    En tant qu’ancien du CFTB, Michel retrouve les commandes du locotracteur. Prêt à descendre.

    Tout s’est bien passé, le Y BE attend désormais son homologue de la SNCF pour rejoindre la rotonde de Chambéry.
    Vendredi 4 juillet 2008
    Chronologie des événements
    1- ALPINA SAVOIE
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
  • 2h30, le Dirigeant de Proximité (DPX) Fret quitte .......Modane

  • 5h00 : georges rejoint Michel et Quentin chez Alpina

  • 5h15 : le DPX se présente au poste 1 pour préparation de l'évolution

  • 5h30 : le Y tourne, nettoyage des rails et des aiguilles de l'embranchement, approche de l'aiguille

    Le loco Y BE 15053
    Depuis 5h15, Michel, Quentin et Georges préparent le départ du Y BE vers le dépôt de Chambéry. En attendant l'arrivée du loco de manoeuvre, les voies et aiguilles sont nettoyées. Photo Gaëtan GUTTUSO.

  • Le loco Y BE 15053
    Le jour se lève, l'heure passe et toujours rien du côté du loco de manoeuvre. Photo Gaëtan GUTTUSO.

  • 6h30 : coup de fil au DPX : attente du conducteur, injoignable au téléphone

  • 7h15 : le conducteur est bien commandé pour 5h15, mais absent : opération transfert suspendue, retour à la case départ du Y BE

  • 8h15 : coup de fil au domicile de Georges : le conducteur est arrivé (oublié qu'il était commandé à 5h15) Départ pour la ZI
  • 8h25 : retour de Michel et Georges chez Alpina, remise en route du Y et positionnement près de l'aiguille.

  • 8h35 : arrivée de la desserte, accostage du locotracteur, retour à l'aiguille principale, attente circulation.

  • 9H30 : le Y BE 15053 arrive sous la rotonde.

  • 10h00 : fin de l'opération transfert !!!

    Le loco Y BE 15053
    7h30, la gare ne trouve pas le conducteur prévu pour l'acheminement ! L'opération est suspendue, le Y BE retourne au fond de sa voie d'embranchement... Photo Gaëtan GUTTUSO.
  • Vendredi 4 juillet 2008
    Chronologie des événements
    2- Il roule vers la Rotonde
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir

    8h45, le conducteur du locotracteur, enfin arrivé, manoeuvre sur les voies de l'embranchement Alpina. Photo Michel MOULIN.

    Le Y BE est prêt au départ avec à son bord Michel qui garde le frein à main. Photo Michel MOULIN.

    9h30, remisage dans le local de la 2CC2 3402 pour restauration. Un moteur diesel froid fume toujours un peu ! Photo Gaëtan GUTTUSO.
    Comme on peut le constater, une journée "banale" pour les membres de l'équipe A ! ;-)

    L’APMFS remercie particulièrement Monsieur Antoine CHIRON pour le prêt gracieux de son embranchement de l’usine ALPINA. Merci aussi à l’équipe de la SNCF pour le montage et la réalisation du transfert de la ZI au dépôt.
    Page précédente:
    "Le contrôle technique"
    Retour en début de page. Page suivante:
    "Le point travaux"