Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    PATRIMOINE FERROVIAIRE INDUSTRIEL

    Page précédente:
    "Une électrique belge en Savoie"
    La locomotive Vicat
    Par G. JENNY et R. VIELLARD
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    Page suivante:
    "Un aller simple pour la postérité"
    Février 2005
    C’est en janvier 2004 que la réponse arrive du côté du Groupe Vicat. Ils examinent notre demande de sauvegarde mais émettent une réserve : il existe un projet de réactivation de l’embranchement particulier de l’usine de Chambéry.

    Le 13 février 2004, l’Expert Matériel de la SNCF (toujours en ma présence) visite la locomotive. L’examen est positif, la locomotive est en bon état général, surtout au niveau de ses essieux ! Quelques petits travaux sont néanmoins nécessaires.

    La locomotive Vicat

    Description de la locomotive
    C’est une petite locomotive électrique du type « boîte à sel » à deux essieux. Elle mesure 5,30 mètres et fonctionne sous 600 volts continus.

    Elle développe 100 chevaux grâce à 2 moteurs de traction. Elle est équipée du freinage électrique et pneumatique.

    Elle a été construite par la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques à Belfort sous l’identification M 260 C. A l’usine elle est dite "tracteur électrique à voie normale type 3 M 16" ou parfois "locomotive électrique embranchement PLM".

    Elle est mise en service en 1927, en remplacement d’une locomotive à vapeur du type 120 à tender séparé rachetée au P.O et évolue sur un embranchement à voie normale de 1.800 mètres relié à la ligne de Chambéry à Saint André le Gaz.

    L’usine de La Revériaz, dite «Usine du cuit», est la propriété des ciments Chiron. En 1984, l’usine est reprise par le Groupe Vicat.

    Historique de la cession
    Le 8 février 2005, nouveau contact du Groupe Vicat. Celui-ci utilise désormais sur l’embranchement de Chambéry un locotracteur Decauville. La locomotive électrique ne sera plus utilisée. Le Groupe Vicat la cède à l‘APMFS pour la somme symbolique de dix (10) euros.

    La cabine de conduite de la locomotive Vicat

    Mercredi 23 février 2005, quelques membres de l’association se rendent à l’usine pour effectuer les travaux de remise en état demandés par l’Expert Matériel de la SNCF. Vidange puis remplissage d’une boite d’essieu, démontage de la perche trolley, divers graissages etc.

    Jeudi 24 février 2005, l’Expert Matériel autorise la locomotive Vicat à circuler sur le réseau RFF. L’association ne doit plus que régler, avec la SNCF, les problèmes d’acheminement vers le dépôt de Chambéry.

    Georges JENNY, le 15 février 2005
    Page précédente:
    "Une électrique belge en Savoie"
    Retour en début de page. Page suivante:
    "Un aller simple pour la postérité"