Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    TUNNELLISSIMO

    Il y a 150 ans, le début du percement du tunnel du Mont-Cenis
    Textes de Georges JENNY

    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    La ligne de chemin de fer, dite de la Sociéta della Ferrovia Vittorio-Emmanuele, reliant Saint Jean de Maurienne à Saint Innocent, a été inaugurée le 31 août 1857 par le roi Victor Emmanuel II, accompagné de sa suite dont son Premier Ministre, le Comte de Cavour.

    Venant de Turin, ils rencontrent à Modane le Prince Jérôme, cousin de l’Empereur Napoléon III. Première cérémonie de la journée : ensemble, ils procèdent à la mise à feu de la première mine à l’emplacement du futur chantier de percement du tunnel du Mont-Cenis (le tunnel du Fréjus) chantier titanesque pour l’époque qui sera réalisé en 13 ans. Puis, en voiture, gagnent Saint Jean de Maurienne d’où en train ils rejoignent Chambéry, Saint Innocent et par bateau l’emplacement du futur pont international sur le Rhône.


    Photo Benoît DELAHAYE


    Photo Benoît DELAHAYE

    Août 1857, août 2007 : cela représente 150 ans d’histoire. L’APMFS n’a pas laissé cet événement dans l’oubli et décide de le fêter dignement, à Modane, en collaboration avec la SNCF, RFF, le Musée de la traversé des Alpes, l’aide de plusieurs municipalités et bien sûr, nos amis Italiens de Bussoleno.

    La charge de travail laissée à l’APMFS consiste à réaliser une opération de présentation de matériels anciens ayant circulés sur la ligne, l’organisation de la circulation de trains spéciaux.

    Notre choix s’est porté sur une locomotive à vapeur, celle de l’association de la 141 R 420 de Clermont Ferrand ainsi que sur un autorail ancien, le X 2800 de l’activité TER.
    Quand j’emploie le mot « charge » sachez qu’il est bien choisi, car de nos jours, pour parvenir à organiser une circulation ferroviaire spéciale, cela s’apparente plutôt à un parcours du combattant, tant du côté SNCF que de l’association choisie !

    Vraiment, il faut y croire et avoir les nerfs solides !


    Enfin tout était prêt pour le jour J.



    La 2CC2 3402 à St Pierre d'Albigny, pendant la marche d'essai du lundi 24 septembre 2007 au soir.
    Photo B. DELAHAYE

    Heureusement, la marche d'essai avec la 2CC2 3402 se déroula sans incident; bon signe pour le départ fixé à jeudi...


    Les visiteurs n’attendent plus que celle qui s’époumone dans la montée près de La Praz; enfin, elle arrive en gare de Modane. En pousse, la CC 6570.
    Photo B. DELAHAYE

    Le lendemain, lors du demi-tour Modane-Saint Michel, afin d’éviter des manoeuvres, la 141 R est placée en queue du train spécial. Photo B. DELAHAYE

    Beau raccourci historique des transports ferroviaire en Maurienne: la 2CC2 3402 aux côtés d'un TER2N. Photo J-J RABIN

    Il vient pourtant de Lyon Perrache mais il semble bien seul. Rassurez-vous, il sera complet le soir à la descente sur Aix les Bains. Photo R. TOSIN

    Vivez ou revivez ces moments inoubliables en commandant le DVD enregistré lors de cet événement, cliquez ici...
    Jeudi 27 septembre, une animation particulière règne sous la rotonde de Chambéry dès 18h00. Les locomotives historiques doivent êtres préparées pour affronter les rampes de la Maurienne (graissage intensif) et constitution d’une marche spectaculaire comprenant : en tête, pour la traction, la CC 6570 suivie de la CC 7102, de la 2CC2-3402, de la voiture OCEM, de la CC 20001, de la CC 6558 et enfin une UM de BB 67300 pour le poids frein (présence de matériels non freinés)

    Départ de Chambéry, sous la pluie, vers 21h00 et arrivée à Modane vers 0h40.

    Samedi 29 septembre, c’est le grand jour à Modane.

    Dès 9h00 les visiteurs arrivent en gare pour regarder et visiter les expositions soit de matériels anciens (APMFS) et modernes (SNCF) soit admirer les maquettes au 1/20 ème de Georges Girod, visiter l’exposition sur le tunnel réalisée par RFF ainsi que le matériel de secours rail/route présenté, vivre en direct le record du monde de vitesse grâce au simulateur.
    En bref, le public en avait plein les yeux ! Et que dire du moment de l’arrivée du train spécial de nos amis de Feralp-Team en voyant les deux belles locomotives pavoisées ainsi que les voyageurs costumés ou musiciens. C’était 300 personnes de plus dans une gare devenue, le temps de la fête, trop petite.

    Puis c’est l’arrivée de l’autorail spécial en provenance de Lyon Perrache, il était destiné aux amoureux du « MGO » dans les rampes. Autre moment fort attendu, celui de l’entrée en gare de la 141 R 420 : un sacré retour en arrière pour beaucoup de monde mais que d’émerveillement devant cette mécanique ! Au cours de la journée, plus de 1000 visiteurs ont été accueillis par les différents protagonistes de cette manifestation.

    Le lendemain dimanche, une circulation vapeur est proposée aux « Mauriannais » entre Modane et Saint Michel et retour. Ce fut un succès !

    En début d’après midi, les trains spéciaux sont repartis, laissant la gare aux expositions qui furent visitées par environ 500 personnes.
    17h30, la fête est finie, le matériel moderne de la SNCF reprend du service pour les vrais voyageurs et du côté de l’APMFS débute une nouvelle séance de graissage sous les locomotives.

    L’absence de fosse de visite nous oblige à ramper sur les traverses, ce n’est pas très commode mais il vaut mieux cette petite gymnastique qu’une nouvelle boîte chaude sur un essieu.

    20H30, les deux TGV de fin de journée se sont croisés en gare, la voie est libre pour notre étrange convoi qui s’efface discrètement dans la nuit tombante.

    Un mystérieux photographe est aperçu dans chaque gare de passage : nous aimerions le connaître et voir quelques clichés.

    Au revoir Modane, rendez-vous est pris pour dans 13 ans !!!

    Un grand merci à toutes les personnes de l’association ou autres qui nous ont prêté un coup de main afin de mener à bien cette manifestation exceptionnelle.

    Les photos...


    Les deux belles se préparent à la parade et à l’assaut des visiteurs.
    Photo J-J RABIN

    Mais voilà que ni le TGV ou l’Autoroute Ferroviaire Alpine ne les intéressent à présent. Qu’attendent ils donc ?
    Photo J-J RABIN

    La superbe CC 6570.
    Photo B. DELAHAYE

    Pour la pause de la journée, une «grande roue» rencontre à nouveau une «Mauriannaise».
    Photo R. TOSIN

    La fête est terminée, tout c’est bien passé, voici deux présidents heureux. A gauche, François Coppa (APMFS) à droite Walter Neirotti (Feralp-Team). Photo J-J RABIN

    Il faut déjà penser au retour, la E 636 se met en tête du train spécial pour Turin. La E 626 reste en exposition avec les locomotives françaises. Photo J-J RABIN

    Parties de Turin, voici les fameuses voitures « Centoportes » de nos amis italiens. Photo J-J RABIN

    Grand moment avec l’arrivée du train historique italien. En tête, la E 626 pavoisée avec les couleurs de l’organisme ALCOTRA et de l'Europe. Photo R. TOSIN

    Elle a perdu son agrément de circulation autonome, mais elle est présente à Modane pour les festivités.
    Photo R. TOSIN

    En tête de la collection APMFS, sur voie 17, la CC 6558 ouverte aux visiteurs sous la houlette de Raphaël Tosin.
    Photo R. TOSIN

    Dernières visites de la cabine de conduite avant le retour sur Chambéry.
    Photo R. TOSIN

    Vue de la gare de Modane, côté exposition (côté Italie).
    Photo R. TOSIN

    En uniforme d’époque, le contrôleur attend le départ pour Turin. Photo J-J RABIN

    Un retour 150 ans en arrière, sauf pour le décor d’arrière plan ! Photo J-J RABIN

    Modane, Modane, termini !
    Bonjour la France !
    Photo J-J RABIN

    Plus de 300 personnes, dont beaucoup costumées ont fait le déplacement.
    Photo J-J RABIN

    La nouvelle fraiseuse qui sera employée dans le tunnel du Fréjus afin d’abaisser le niveau de la plate-forme.
    Photo J-J RABIN

    Germain Sommeiller et S. Grattoni : « Diantre, mais c’est presque le même modèle que nous avons inventés il y a juste 150 ans. Pirates ! Photo J-J RABIN

    Véhicule, rail-route, d’intervention et de lutte contre l’incendie utilisé en cas de problème dans le tunnel. Photo R. TOSIN

    Dépassement hautement symbolique, celui du TGV à destination de Milan.
    Photo J-C DURIEUX

    Dépassement du train à vapeur par les X 2800 en gare de Saint Jean de Maurienne. Un choix est ainsi offert aux participants des voyages. (journée de samedi). Photo J-C DURIEUX

    Tout comme la veille à Saint Jean, les participants peuvent changer de moyen de locomotion en gare de Saint Michel Valloire (journée de dimanche A/R MOD/SMI). Photo J-C DURIEUX

    L'échappement rageur de la 141 R 420 au faîte de la dure rampe avant le replas de la gare de Saint Julien Montrichier.
    Photo J-C DURIEUX

    Une première depuis 1950, la CC 20001 en gare de Modane. Photo Daniel ZORLONI.

    Au stand RFF, un concours d'affiches est organisé pour les enfants. Photo Daniel ZORLONI.

    Le musée de "la traversé des Alpes" qui est partenaire de la manifestation est resté ouvert 2 jours. Photo Daniel ZORLONI.

    Un morceau de la perforatrice de Sommeiller y est présenté. Photo Daniel ZORLONI.

    Feralp Team de Bussoleno présente son simulateur de conduite d'une E 626. Photo Daniel ZORLONI.

    Les maquettes de notre amis Georges Girod font aussi partie de l'exposition. Photo Daniel ZORLONI.

    Et qui a osé dire que le train n'interesse plus personne ! Photo Daniel ZORLONI.

    Nouvelle séance de graissage sur place. Photo Daniel ZORLONI.

    Répartition des cabines avant le départ, sécurité oblige. Photo Daniel ZORLONI.

    Prêt départ : Modane, c'est fini, départ pour Chambéry. Photo Daniel ZORLONI.

    FIN
    Retour en début de page