Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    La rotonde d'Ambérieu

    Préliminaires ambarrois
    Sauf mention contraire, photos: Jean-Jacques RABIN
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    Décembre 2008
    L a préservation du matériel historique ferroviaire pose un important problème aux associations concernées ainsi qu'aux établissements de la SNCF qui les hébergent : c'est celui de la place !

    PRÉSERVATION + PRODUCTION
    = PROBLÈMES !

    Les établissements ont des objectifs de production et doivent parfois pour cela disposer de toutes leurs voies pour le remisage ainsi que pour l'entretien du matériel moteur ou remorqué.

    Certaines associations sont concernées par ce problème et doivent trouver une solution de «repli».

    A Chambéry, il a été admis que le matériel historique, confié à l'APMFS par la SNCF, favorisait la mise en valeur de la rotonde mais jusqu'à un certain point ou plutôt un certain nombre. Aujourd'hui, plus question d'y rapporter le moindre matériel !


    Vue générale du site avant la convention de location.
    Photo: Michel Moulin.

    Mais les actions de sauvegarde des associations ne s'arrêtent pas pour autant, de même que pour notre propre fonctionnement nous devons disposer de plus de place pour remiser des voitures ou de futures locomotives qui nous seraient confiées.

    RECHERCHE D'UN LIEU DE REMISAGE

    A notre demande et après examen de divers lieux, la SNCF nous propose à la location, le reste de l'ancienne rotonde du dépôt d'Ambérieu soit 17 voies couvertes (structure béton armé et briques, construite en 1913 et démolition partielle en 1972).

    UN LOYER ANNUEL DE 2.000 EURO HT.

    L'APMFS accepte cette solution et c'est ainsi que depuis le 1er novembre 2008, nous sommes locataires des installations avec un loyer annuel de 2 000 euros hors taxes.

    Nous disposons donc du reste de la rotonde, du pont tournant et de toutes les voies rayonnantes (le pont tournant n'est manoeuvrable qu'à la main).

    UNE LOURDE CHARGE FINANCIÈRE POUR L'ASSOCIATION

    Le montant annuel de cette location représente une lourde charge financière qui pèse sur les comptes de fonctionnement de l'association.

    PREMIERS TRAVAUX À AMBÉRIEU


    Le site de la rotonde a déjà meilleur aspect.

    Première opération après la réception des lieux en compagnie du Service des Domaines du Sud-Est de la SNCF : le débroussaillage ! Et ce ne sont pas les ronces qui manquent ainsi que la mauvaise herbe après des années d'abandons du site.

    Pour contrôler le fonctionnement des portes restantes il faut parfois enlever jusqu'à deux mètres de ronces.

    C'est toute la journée du lundi 15 décembre 2008 qui a été nécessaire à Jean Jacques, Michel, Jacques, Quentin et Georges pour venir à bout de cette calamité végétale piquante !

    Il faut maintenant tout remettre en état de fonctionnement, sécuriser les locaux et surtout éviter le retour des ronces au printemps.

    A quand l'arrivée des premiers matériels ?

    Georges JENNY
    APMFS - Décembre 2008

    Cette calamité végétale piquante
    Sauf mention contraire, photos: Jean-Jacques RABIN
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir

    Après l'attaque à la machette, Quentin évacue une brassée de ronces.

    Avec le roto fil thermique, Georges sectionne les tiges basses...

    ... et il y en a autant à l'intérieur...

    ... de la rotonde !

    Dans la rotonde inoccupée...
    Dans le texte de la convention, les locaux sont mentionnés «inoccupés»... Mais surprise, une fois à l'intérieur de la rotonde, on découvre la CC 7002, la CC 7106, 2 épaves de BB 63000, une locomotive à chaudière verticale de type 020, des wagons aménagés en baladeuses, deux pousseurs à wagons et divers wagons de marchandises. A n'en pas douter, cette rotonde est squattée !

    Sauf mention contraire, photos: Jean-Jacques RABIN
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir

    Les CC 7002 et 7106, sont à l'abandon, tout comme...

    ... la petite 020 à chaudière verticale ainsi...
    Photo Gaëtan GUTTUSO

    ... que le reste du matériel stationné sous la rotonde.


    Première association concernée par le manque de place : celle de la CC 7102. Son matériel stationné à Saulon et à Dijon doit trouver un autre lieu de stockage. L'APMFS est contacté et accepte de le recevoir à Ambérieu. Comme il n'est plus question d'utiliser de wagons, c'est par camion que le transfert est effectué le lundi 26 janvier 2009. Avant toute opération, dans l'ex-dépôt, il faut dégager 40 mètres de voies.
    Réception et stockage de matériel
    Elles sont entièrement recouvertes de mousse et d'herbe rase. Cette opération est indispensable pour un bon roulement du matériel (lorry, essieux, châssis de bogie) Le camion arrive en fin d'après midi sur le site de déchargement de même qu'un camion grue loué auprès de l'entreprise ambarroise de manutention la S.A. Vincent.

    Sauf mention contraire, photos: Gaëtan GUTTUSO
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir

    Le bloc central d'appareillage, d'une masse de 7,8 tonnes, est déchargé le premier. Vient ensuite les essieux et enfin le châssis de bogie avec ses deux essieux montés. Les efforts des 7 bénévoles se sont parfois avérés presque à la limite pour pousser les matériels depuis la voie de déchargement sur le pont tournant et enfin sous la rotonde !

    Opération de récupération d'un essieu abandonné sur les voies rayonnantes.

    Devinette : cherchez l'emplacement des voies rayonnantes ?

    Avant tout passage, il faut dégager les voies et les contre-rails....

    ... et procéder au graissage du mécanisme du pont tournant.

    Le camion grue se positionne par rapport à la voie de déchargement et...

    ... le camion chargé de matériel arrive, la nuit aussi !

    Premier déchargement, les 7,8 t du bloc central qui une fois levé...

    ... doit être positionné sur des lorrys pour son déplacement.

    Déchargement d'un essieu soit 3,7 t.

    C'est au tour du bogie d'être déchargé et ...

    ... guidé afin de bien le positionner sur la voie.

    Tout est sur le pont, encore un petit effort avant la fin du remisage.
    Une journée plus qu'éprouvante pour François, Gaétan, Georges, Jacques, Jean-Jacques, Joseph et Michel. Mais au moins, le matériel est sauf et maintenant nous attendons la venue de la CC 7102 suite à la dissolution de son association et à la demande d'accueil formulé par l'APMFS afin de l'héberger.

    Retour en début de page