Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    LA 2CC2 3402 A CHAMBERY (suite).

    Page précédente:
    "La 2-1CC2 3402 !"
    Le retour de Nevers
    Sauf mention contraire, photos de M. PENGUE - Texte G. JENNY - AOUT 2007
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    Page suivante:
    De l'air !
    Août 2007
    Mercredi 27 juin dernier, un camion en provenance de Nevers, a livré à l’APMFS l’essieu ainsi que les deux coussinets remis à neuf suite au chauffage de ceux-ci (voir Après les premiers tours de roues)

    Une demande est alors formulée auprès de l’EMM de Chambéry afin de pouvoir disposer de la « fosse coupée » pendant environ 2 heures pour la remise en place de l’essieu sous la 2CC2-3402.


    Remontage de l’essieu ½
    sur la 2CC2-3402


    Un retard de livraison d’essieux, pour le compte de l’EMM, nous laisse le champ libre pour l’après midi du vendredi 17 août.

    L’équipe A est alors rapidement convoquée.

    En début d’après midi, la 2CC2 402 est sortie de son local, toujours avec la plus grande prudence en raison de la présence du lorry en lieu est place de l’essieu manquant. Elle est ensuite dirigée et positionnée au centimètre près sur la plate-forme de la « fosse coupée » dite le vérin.

    Pierre réalise à nouveau le calage des balanciers des deux cols de cygne du bogie et lentement, la plate-forme est descendue afin de libérer le lorry.
    La locomotive est à nouveau suspendue au dessus du vide...
    ... elle repose, bien appuyée sur les solides cales en bois...
    ... Georges en profite pour évacuer le lorry de sur la plate-forme afin de pouvoir réceptionner l’essieu pour son remontage...
    ... celui-ci arrive, poussé par Pierre et Jacques.

    Avant le remontage des différentes pièces, après un parfait nettoyage, il convient de pré graisser les parties en contact, à savoir les fusées (1) et bien sûr les coussinets (2) .

    C’est ce que Georges est en train de faire en utilisant une huile spéciale pour les boites d’essieux.


    Une méthode de travail
    héritée de 1929 !


    Une fois le coussinet en place sur la fusée il est maintenu par Georges. Pierre et Jacques présentent le guide de la boîte d’essieu (3) qui vient coulisser et s’emboîter doucement sur les flancs du coussinet (4).

    Puis, c’est le délicat ajustage final, suivant une méthode de travail héritée de 1929 (5) !

    (1) Graissage des fusées...

    (2) ... et des coussinets.

    (3) ... présentation du guide de la boîte d'essieu...

    (4) ... la boîte d'essieu s’emboîte sur les flancs du coussinet...

    (5) ... une méthode de travail héritée de 1929 !

    De nouveaux aux commandes du vérin, Emmanuel, de l’équipe bogie-caisses de l’EMM, positionne la plate-forme du vérin pour réceptionner l’essieu pré-monté.

    Les guides de boîtes sont maintenus par Georges et Quentin tandis que Jacques et Pierre poussent l’ensemble lentement sur la plate-forme du vérin.

    La manoeuvre est expliquée par Emmanuel à deux dépanneurs venus en curieux assister aux opérations sur cette drôle de locomotive.

    Petite pose avant de replonger sous la locomotive, avec de gauche à droite : Pierre GALLET, Quentin MOULIN, Emmanuel GERARDIN, Georges JENNY et Jacques DOYEN sans oublier Massimo PENGUE, caché derrière son appareil photo afin d’illustrer ce reportage.

    C’est reparti, sous la conduite d’Emmanuel, le vérin est mis en translation pour venir se placer sous la locomotive...

    ... il remonte très lentement afin que les guides des boîtes entrent dans leur logement sur le longeron du châssis de bogie...

    Sur le côté gauche, c’est Quentin qui contrôle et guide l’opération ...

    ... et à droite, c’est Georges.

    Sous l’œil attentif de Quentin, la rotule du col de cygne de la suspension du bogie vient prendre appui sur le sommet du guide de boîte. Opération suivie également par le dépanneur ainsi que notre ami Michel VALESINI, de l’équipe frein.

    L’opération de remontage sur le vérin est terminée.
    La 2CC2-3402 regagne son local dans l’attente du remontage des dessous de boîtes d’essieux, opération liée au retour des tampons graisseurs (expédiés pour conditionnement aux atelier SNCF de Béziers) puis nous procéderont au remontage des entretoises, des chasse pierres ainsi que des poutres à frotteurs avant de pouvoir programmer une nouvelle marche d’essais.
    Page précédente:
    "La 2-1CC2 3402 !"
    Retour en début de page Page suivante:
    De l'air !