Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    LA 2CC2 3402 A CHAMBERY (suite).

    Page précédente:
    "Après les premiers tours de roues"
    La roue de l'infortune
    Sauf mention contraire, photos de B. DELAHAYE
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir
    Page suivante:
    "La 2-1CC2 3402 !"
    Petit retour en arrière sur le problème de chauffage de l’essieu ½ de la locomotive 2CC2-3402.

    C’est lors de la marche de retour des festivités d’Ambérieu, le samedi 24 juin 2006, que nous constatons une élévation anormale de la température de la boite d’essieu n° 2.

    Un sur graissage est effectué dans toutes les boites des bogies et une marche d’essais est organisée le jeudi 19 octobre 2006.


    Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

    Une marche d’essais avec des locomotives SNCF est très onéreuse. La venue de la CC 6570 et CC 7102, (locomotives d’associations) pour les célébrations à Saint Jean de Maurienne, ne nous coûtent presque rien. Malheureusement, à Montmélian la température anormale de la boite nous impose un retour a vitesse réduite sur Chambéry.


    La Reine est sortie de sa remise et est amenée sous la rotonde. Photo Michel MOULIN

    Afin d’éviter le piquage de la fusée, elle est recouverte de graisse pendant le transport.

    Mercredi 8 novembre, nous déposons la boite d’essieu n° 2
    Première constatation :
    présence d’eau dans l’huile, le tampon graisseur est recouvert de particules de régule, la fusée est rayée.

    Verdict avant la venue des experts : la dépose de l’essieu s’impose pour réparation de la fusée et régulage et alésage du coussinet.

    Mercredi 22 novembre,
    un expert « organes de roulements » de Nevers visite la locomotive et arrive à la même conclusion que nous. Il nous conseille de déposer les 7 autres boites d’essieu des bogies pour contrôle. Dès le mercredi 6 décembre 2006, nous déposons les dites boites et devant l’état de celles ci, nous décidons de les passer au nettoyeur haute pression. Après une semaine de séchage intensif (appareil soufflant de l’air chaud) les boites ainsi que les tampons graisseurs sont remontés. Le remplissage en huile est effectué.

    Lundi 12 février 2007,
    le « Monsieur essieux de la SNCF » est au dépôt et en accord avec l’Etablissement du Matériel de Chambéry décident la dépose de l’essieu pour le mardi 27 mars 2007. C’est donc cette opération que je vous propose de suivre en images.


    Collection d'essieux en attente de départ pour l’EMM de Nevers; celui de la 2CC2 figure en bonne position !
    Photo Michel MOULIN

    Une fois l’essieu ½ sur la plate-forme du vérin, il faut caler les balanciers de col de cygne du bogie afin d’éviter le basculement de celui-ci.

    Les cales sont en place sous le bogie, l’opération de dépose peut commencer.

    L'essieu et surtout les dessus de boite dégagent des glissières des longerons du bogie. Les pièces sont maintenues par Georges, Pierre et François.

    Tout doucement, la plate-forme du vérin descend en entraînant l’essieu sous le regard de Georges et de Pierre, prêts à faire stopper, au cas où.

    La plate-forme du vérin s’abaisse alors plus rapidement, l’essieu est fortement maintenu en position.

    Aux commandes du vérin, M. GARCIA, agent de l’unité Mécanique de l’EMM, déclenche la translation de la plate-forme pour sortir de dessous la 2CC2-3402.

    L’avant de la 2CC2-3402 suspendu dans le vide de la fosse du vérin (profondeur : 5 mètres) Attention à la marche !!

    Vue plongeante sur la fosse...
    Photo: Michel MOULIN

    L’essieu est démonté de ses boites et coussinets. Repérage des pièces avant expédition.

    Numérotation des boîtes. Photo: Michel MOULIN

    L'abondant graissage de la fusée est protégée par des chiffons gras : direction les ateliers de l’EMM de Nevers pour restauration.

    Satisfaction du travail réalisé, pose photo pour l’équipe. De gauche à droite : Benoît DELAHAYE, François OSSO, Eric HADYS (EMM) Jean Jacques RABIN, Pierre GALLET, Jacques DOYEN, Mr. GARCIA (EMM) et Georges JENNY.
    Page précédente:
    "Après les premiers tours de roues"
    Retour en début de page Page suivante:
    "La 2-1CC2 3402 !"