Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Assemblées Générales
  • 12/04/2003
  • 27/03/2004
  • 25/03/2006
  • 24/03/2007
  • 05/04/2008
  • 28/03/2009

    Histoire
  • Inondations 1957
  • Pontamafrey
  • Le Grand Rocher
  • Chambéry

    Journées du Patrimoine
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2008
  • 2009
  • 2010

    Restaurations
  • CC 20001
  • 2CC2 3402
  • Locos industrielles
  • OCEM A3B5
  • Y BE 15053
  • CC 6558
  • CC 6549
  • La Rotonde d'Ambérieu

    Les Sorties
  • IFC Novembre 2002
  • MILANO 2006
  • AMBERIEU 2006
  • AIX - St-JEAN 2006
  • ANNECY 2007
  • TUNNELLISSIMO
  • BUSSOLENO 2008
  • MILANO 2008
  • St-GERVAIS 2008
  • CFT BREVENNE
  • BELLEGARDE 2008
  • St-MICHEL 2009
  • TRENI DI NATALE 2009
  • ITALIA 150
  • MODANE 2012
  • LYON 2012
  • TORINO 2013
  • LYON 2013
  • GENÈVE 2014
  • ZIMEYSA 2014
  • LYON 2014
  • TORINO 2015
  • RETRO 2015
  • TORINO 2016
  • ANNECY 2016
  • TORINO 2017

    Les liens

    Les statuts

    FerMusée I/F




    A.P.M.F.S.
    731, chemin de la Rotonde
    73000 CHAMBÉRY
    FRANCE

    Écrire à l'APMFS

    Dernière modification:
  • Les reportages de l'APMFS
    Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

    LA CC 6558

    GENESE

    Textes: PLM
    Cliquez sur une photo pour l'agrandir (avec Javascript) ou cliquez sur (sans Javascript)
    Août 2008
    Il n'entre pas dans nos intentions de vous présenter l'histoire des CC 6500 ni de vous détailler leurs caractéristiques techniques. D'autres l'ont déjà fait de manière fort complète: La Vie du Rail, Rail Passion, Voies Ferrées, Le Train, Loco Revue, Rail Miniature Flash pour ne parler que des plus grandes revues françaises.


    Les CC 6539 à 6559

    Nous allons nous concentrer sur une machine particulière, machine appartenant à la deuxième sous série des CC 6500, sous-série plus connue sous le nom "Maurienne": la CC 6558.


    La CC 6539 peu après son arrivée à Chambéry.
    (Photo Noël BRET- Collection APMFS)

    Sur le grill électrique du dépôt de Chambéry, les 1CC1 3806 et 3808 encadrent la nouvelle CC 6549. La fin est proche pour les dinosaures du PLM ! (Photo Collection APMFS)

    Rappelons cependant que la série des CC 6500 Maurienne, comprenant les machines CC 6539 à CC 6559, est née à la suite des besoins en matériel de traction moderne et puissant afin de faire face à l'augmentation du trafic international vers l'Italie par la ligne Culoz-Modane vers la fin des années '60.

    Faire face à l'augmentation de trafic
    A cette époque, la ligne Culoz-Modane ou ligne de la Maurienne, était totalement électrifiée en 1.500 Volts continu par caténaire de Culoz à Chambéry et par 3ème rail latéral de Chambéry à Modane.

    Les moyens de tractions sur cette ligne étaient surtout composés d'ancien matériel 3ème rail hérité du PLM (1ABBA1 3600, 1CC1 3700 et 3800, et 2CC2 3400) d'une part


    ...ancien matériel hérité du PLM...

    (voir Le matériel Moteur PLM à 3ème rail de la ligne de la Maurienne) et d'autre part, de machines plus récentes ou d'autres provenances; machines adaptées aux conditions de traction de la ligne de la Maurienne, telles que Unités Maurienne de BB 1 à 80 ex PO et les CC 7100.


    Le 12/10/72, la CC 6551 passe sur la voie provisoire posée sur la route départementale 991 lors des travaux du tunnel du Grand Rocher alors que commence le ferraillage du premier élément de 10,70m de la galerie de protection. (Photo: SNCF Collection APMFS)
    21 nouvelles machines pour la Maurienne

    Cliquez sur une photo pour l'agrandir (avec Javascript) ou cliquez sur (sans Javascript)

    C'est par l'avenant du 28 février 1967 au contrat passé entre la SNCF et Alsthom, le 21 juin 1966, qu'est entérinée la commande des 3 premières 6500 Maurienne: les CC 6539 à 6541. Deux nouveaux avenants signés le 19 décembre 1967 et le 30 décembre 1969 porteront la commande à 21 machines au total.


    ...une sobre mais élégante livrée...

    Les différences entre les CC 6501 à 38 et les CC 6500 Maurienne sautent aux yeux, même pour quelqu'un de non averti: à la place de la belle livrée "Grand Confort" qui décore les CC 6501 à 38, les CC 6500 Maurienne se parent d'une sobre mais élégante livrée vert bleuté rehaussée de longs traits blanc cassé. Les CC 6500 Maurienne se distinguent également de leurs cadettes par de grandes persiennes en polyester. Enfin, dernier détail distinguant les deux sous séries, détail également visible par le néophyte: les frotteurs 3ème rail.

    Détail d'un frotteur d'une CC 6500 Maurienne.
    (Photo Georges JENNY Collection APMFS)

    La CC 6558 au dépôt de La Mouche du temps où elle cotoyait encore la CC 6575, ex CC 21001.
    (Photo Benoît DELAHAYE)

    Notons que la CC 6539, première 6500 "Maurienne" ne fait pas chronologiquement suite à la CC 6538, mais sortit d'usine juste après la CC 6512.
    La CC 6539 est réceptionnée à Lyon-Mouche le 20 mars 1970. La CC 6558 quant à elle, fut réceptionnée à Lyon-Mouche le 2 novembre 1972 et y fut mise en service le 15 novembre 1972. Elle fut ensuite transférée à Chambéry le 1er décembre 1974 pour ensuite retourner à Lyon-Mouche le 25 septembre 1977.


    ...elle fut ensuite transférée à Chambéry le 1er décembre 1974...

    Elle subit sa première révision limitée le 23 octobre 1978 et sa première révision générale le 15 juin 1984. Le 28 janvier 1990, nouvelle affectation, mais pour Vénissieux cette fois. Elle subit encore un ATP le 18 mars 1991 et le 3 décembre 1993.

    La CC 6558 débuta sa carrière en livrée vert-bleuté caractéristique de la sous-série Maurienne. C'est à la suite de la RG de 1984 qu'elle arbora la livrée "Grand Confort" (également appelée livrée TEE) et c'est dans cette livrée qu'elle fut exposée durant l'été 1984 au Musée des Transports de Lucerne (CH). Une variante de cette livrée GC lui fut appliquée à la suite d'ATP le 3 décembre 1993.

    C'est à la faveur de la nouvelle RG du 30 mars 2000 que la CC 6558 sortit des ateliers d'Oullins en livrée d'origine Maurienne; la seule concession fut la notation de l'indice d'activité (4 Fret) qui fut apposé devant les numéros latéraux.

    La machine fut radiée le 30 juin 2007 après avoir parcouru la bagatelle de 5.772.878 kilomètres.


    Caractéristiques techniques
    Vitesse max. en service: 100/220 km/h
    Poids adhérent: 119,9 t
    Longueur totale: 20,19m
    Nombre de moteurs: 2
    Type de moteurs: TTB 665 A1
    Puissance totale : 5.900 kW
    Transmission: unilatérale à cardans
    Pantographe: 2 Faiveley AM18B
    Nombre de machine construite: 21
    Date construction: 1972
    Constructeur : ALSTHOM / MTE
    Affectation: Chambéry
    Sources: Voies Ferrées, Rail Passion, SNCF
    Retour en début de page.