Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V

20 kV 50 Hz
APMFS miniature

Les reportages

Les liens

Les statuts

FerMusée I/F




A.P.M.F.S.
731, chemin de la Rotonde
73000 CHAMBÉRY
FRANCE

Écrire à l'APMFS



Dernière modification:











Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

LES PROTOTYPES MONOPHASÉS DE L'ÉTOILE DE SAVOIE

La BB 20 006 ex BB 8051 ex BB 10001 de la SNCF

Caractéristiques principales de la BB 20 006 ex BB 8051 ex BB 10001 de la SNCF

Puissance
  • sous 25.000 volts 50 Hertz : 2.840 ch.
  • sous 1.500 volts continu : 650 ch.
    Vitesse maximale en service: 100 km/h
  • Poids adhérent: env. 92 t
    Longueur totale: 12,95m
    Nombre de moteurs: 4
    Type de moteurs: TAO 631 A
    Nombre de machine construite: 1
    Date de construction: 1951
    Constructeur: Alsthom
    Dépôt: Annemasse et Chambéry
    Date de mise en amortissement: 1971

    A la base de nombreuses innovations, la BB 20006 (ex-10001, ex-8051) a marqué, plus que tout autre engin de traction, les 30 premières années du 25 kV ! Peint en gris bleuté foncé, puis en vert bleuté clair, puis en vert olive, ce laboratoire roulant tracte, ici à La Roche-sur-Foron, des "trois-pattes" qui venaient de Saint-Gervais. Photo: Claude Lapierre - Texte: Jean-Pierre Gide - Loco Revue n° 573

    De même que la CC 6052, la BB 8051 a été intégralement réalisée par Alsthom. Issue d'une BB type "Hollande" (équivalent de la série des 8100), elle en reprend tous les éléments mécaniques ainsi que les moteurs de traction à courant continu. Elle comporte un transformateur principal avec secondaire à prises commandées par contacteurs électro-pneumatiques.
    Comme sur la CC 6052, un transfo survolteur-dévolteur permet par combinaisons d'obtenir 29 crans de marche. Les tensions de sortie vont de 0 à 1 350 V, les moteurs de traction étant en permanence couplés par deux en série. Différence principale avec la CC 6052, l'utilisation de deux redresseurs à vapeur de mercure alimentant chacun une branche de deux moteurs en courant continu redressé. Les auxiliaires (ventilateurs et pompe à huile) ainsi que les deux groupes générateurs pour la polarisation des redresseurs, sont actionnés par des moteurs asynchrones monophasés 380 V.


    La BB 20 006, ses grandes soeurs CC 25000 et les autorails (! Z 8001-2) sous la rotonde (Annemasse). Photo Jault. LVDR n° 1277 du 310171

    La BB 10001 se repose sur les voies du dépôt d'Annemasse. Photo SNCF
    Le compresseur est quant à lui alimenté en courant redressé par des anodes auxiliaires équipant les redresseurs. A l'origine, la BB 8051 ne pouvait fonctionner qu'en courant alternatif, avec une puissance unihoraire de 2 840 ch. Elle recevra en 1958 des redresseurs " excitrons ", puis des redresseurs au silicium en 1964. Un équipement auxiliaire de 500 kW lui sera adjoint pour le fonctionnement sous 1 500 V continu afin qu'elle puisse évoluer en gare d'Aix-Ies-Bains. Enfin, elle recevra un système de freinage électrique à thyristors.
    Sources: SNCF Communication Chambéry,
    P. LAEDERICH Connaissance du Rail,
    Cl. LAPIERRE et A. GIDE Loco-Revue
    Ph. MIRVILLE La Vie du Rail,
    André RASSERIE Voies Ferrées,

    Cliquez ici pour retourner en début de page