Page d'accueil

Ligne du temps

Les annonces

1.500 V
20 kV 50 Hz

APMFS miniature

Les reportages

Les liens

Les statuts

FerMusée I/F




A.P.M.F.S.
731, chemin de la Rotonde
73000 CHAMBÉRY
FRANCE

Écrire à l'APMFS



Dernière modification:
Cliquez pour mettre ce site dans vos Favoris

LE MATERIEL MOTEUR PLM
A 3ème RAIL DE LA LIGNE
DE LA MAURIENNE

Sources, textes, données et descriptions techniques:
Georges JENNY - APMFS, SNCF - Direction de Chambéry - Service Communication.
Cliquez sur une photo pour l'agrandir.

La locomotive de manoeuvre

1C 1001 SNCF ex-1CC1 3805 SNCF (161DE 5 PLM)

Caractéristiques principales de la 1C 1001 SNCF ex-1CC1 3805 SNCF (161DE 5 PLM)

Puissance sous 1350 volts
Puissance aux arbres des moteurs
(régime unihoraire):
740 ch.
Vitesse correspondante: 22 km/h
Puissance aux arbres des moteurs
(régime continu):
565 ch
Vitesse correspondante: 24 km/h
Vitesse maximale en service: 60 km/h
Poids adhérent: 55,8 t
Poids total en ordre de marche
avec bandages neufs:
65,3 t
La 1C 1001 ex-161DE 5, en gare de Saint-Jean-de-Maurienne. Photo: N. BRET
Longueur totale: 11,70m
Nombre de moteurs: 3
Type de moteurs: CEM GDTM 65/634

Nombre de machine construite: transformation de la 1CC1 3805 (demi-unité A)
Date construction: 1927
Constructeur partie mécanique: C.E.M.
Constructeur partie électrique: Fives-Lille

Dépôt: Chambéry
La 1C 1001 ex-161DE 5, en gare de Saint-Jean-de-Maurienne. Photo: N. BRET

Les bombardements

Le 13 septembre 1943, entre 2 et 3 heures du matin, Modane subit un bombardement par l'aviation anglo-américaine. Ce bombardement fit 60 victimes et 100 maisons furent rasées, les installations ferroviaires restant cependant intactes ! Un second bombardement eut lieu la nuit du 10 au 11 novembre 1943 vers 1 heure du matin. Cette fois là, les installations ferroviaires furent anéanties et l'on eut à déplorer la mort de 5 personnes. C'est au cours de ce deuxième bombardement que fut touchée la 161 DE 5. Voici la retranscription du compte-rendu du deuxième bombardement sur Modane, la nuit du 10 au 11 novembre 1943 par Léopold CELSE, chef de dépôt adjoint.
La 1C 1001 ex-161DE 5, en gare de Saint-Jean-de-Maurienne. Photo: N. BRET
Compte rendu de Mr CELSE, chef de dépôt adjoint en l’absence du chef de dépôt Traction Modane.

Je vous rends compte qu’au cours de la nuit du 10 au 11 novembre 1943, la gare et l’annexe de Modane ont été bombardées violemment vers une heure du matin au cours d’un raid aérien. D’après les premiers renseignements qui m’ont été fournis, un seul agent de l’annexe, le conducteur électricien Gallet Jean, né le 22/05/1902 a été blessé grièvement au moment où il se rendait du dortoir de l’annexe où il prenait son repos, à un abri voisin. Immédiatement transporté à l’hôpital de St Jean de Maurienne, cet agent à reçu la transfusion de sang, mais malgré les soins qui lui ont été donné, il est décédé ce jour à 13h15.
D’autre part, les installations de l’annexe et les machines qui y stationnent ont subi les dégâts ci-après :

Bâtiments
  • Locaux de l’annexe (dortoirs, réfectoire, lavabos etc.) détruits et en partie incendiés (80%)
  • Mur de la remise côté Italie, en partie démoli, toiture en partie démolie (25%)
  • Pont tournant criblé d’éclat
  • Maison du chef de Réserve détruite à l’intérieur, toiture soufflée.

    Matériel
  • Wagon de secours X 999.451, garé sur les voies extérieures détruit.
  • Loc 161 DE 5, garée sur les voies extérieures, très gravement avariée, semble hors d’usage en ce qui concerne ½ locomotive
  • Machine 140F 12, garée sur les voies du quai, abri partiellement enlevé, avaries graves diverses
  • Machine 4 AM 3, garée sur les voies extérieures
  • Machine 4 AM 15, garée dans la rotonde (en réparation)
  • Machine 4 AM 19, garée sur les voies extérieures
  • Machine 4 AM 30, garée sur les voies extérieures (en chauffe)
  • Machine 4 B 74, garée dans la remise (froide)

    Elles présentent toutes des avaries diverses qui n’ont pu être déterminées exactement. Il s’agit là bien entendu de renseignements tout à fait approximatifs car, au cours du bombardement, de nombreuses bombes incendiaires ont été lancées par les avions et une partie de l’annexe brûlait lorsque
  • le conducteur électricien RIENBACH Marius qui remplaçait le chef de Réserve en repos a examiné les lieux pour se rendre compte des dommages. Je vous renseignerai plus complètement dès que les constatations utiles auront pu être faites. J’ajoute que le nécessaire a été fait pour l’attribution des secours prévus par les instructions à la famille du conducteur électricien GALLET Jean, lequel était marié et avait deux enfants à sa charge, (une fillette de 4 ans et un fils de 2 ans)


    Signé Léopold CELSE
    Chef de Dépôt Adjoint
    En l’absence du Chef de Dépôt.
    La 161DE 5, le côté B est complètement détruit et irréparable. Nous voyons ici la visite de la locomotive par des agents du dépôt de Chambéry. Crédit photo: DR
    vers le début de la page